Galerie

Arbre

Jeunesse

 

  Arbre genealogique  

 

  Suivant
gai luron  
   

ARCHIBALD RAZMOTT
(eagle eye)

Créé par Leo baxendale en 1963
Archibald Razmott est un espion international. Son grand-père est le directeur des services secrets et l’ennemi public n°1 s’appelle Sinistroreur. Il y a des monstres, des bandits débiles et méchants, des verrues atomiques et des chaussettes toxiques. Ça paraissait dans le journal de Mickey au milieu des années 70 et j’en étais dingue !                                   
Mais toutes les reliures Mickey ont disparu un jour de ménage. Supermaman avait encore frappé et je n’avais plus que les yeux pour pleurer et mes neurones pour garder le souvenir de cette série culte.  Quand j’ai commencé à fréquenter les festivals de bd, j’essayai de retrouver la trace d’Archibald. Existait-il des albums ? Qui en était l’auteur ?                             
Plus tard, dans les repas avec mes collègues auteurs , au moment où l’on est un peu bourré et que l’on commence à évoquer le gotha des grands anciens : Barks, Franquin, Hergé, Jacobs, Milton Caniff, Segar, etc… Je plaçais un « … Et Archibald Razmott , les mecs, vous vous souvenez d’Archibald Razmott ?? ? hein ? ? » Cassage d’ambiance, honte cosmique, quittage de table et répudiation du monde des dessinateurs.

Après des années de bide, proche du désespoir, j’allais abandonner… C’est alors qu’un ange m’est apparu. Il avait les traits de Lewis Trondheim et  mangeait des tartines d’aïoli en face de moi au festival de Solliès.       
-Archibald Razmott ? la série de Léo Baxendale, auteur anglais né en 1930, créateur de Bash Street Kids ? Celui auquel le site www.reapers.co.uk est consacré ? Oui je connais… Là, le ciel s’est ouvert au-dessus de moi, l’ange a essayé de me fourguer un scénario de Donjon puis s’est envolé.